domingo, 16 de mayo de 2010

l'Hôtel Paris - Francia


Paris des écrivains

Oscar Wilde à l'Hôtel

L'Hôtel, lorsque l'on prononce l'Hôtel à Paris, il n'y en a qu'un seul, aucune confusion n'est possible, il s'agit de l'Hôtel de la rue des Beaux Arts.

Après des années éprouvantes dans les geôles de Reading, Oscar Wilde vint se retirer dans un hôtel à Paris 13, rue des Beaux Arts, Il disparut le 30 novembre 1900, je suis l'homme qui doit clore ce siècle. Il laissa une ardoise de 2 643.40 francs de l'époque et en guise de testament son dernier mot d'esprit Je meurs au-dessus de mes moyens.

Derrière Alfred Douglas, amant de l'écrivain, celui par qui le scandale arriva, les propriétaires de l'Hôtel suivirent le pauvre corbillard qui l'emportait au cimetière de Bagneux. Ils déposèrent une couronne sur sa tombe, une couronne en perles avec ces mots sur le ruban mauve A notre locataire; Comme oraison funèbre citons une des plus célèbres pensées d'Oscar Wilde, s'aimer soi-même c'est se lancer dans une histoire d'amour qui durera toute la vie., tout malheureusement a une fin.

L'écrivain argentin Jorge Luis Borgès enraciné en Argentine mais qui contemplait l'univers depuis la rive du Rio de la Plata, ne voulait descendre que dans cet hôtel lors de chacun de ses séjours parisiens. Comme Cioran, Barbra Streisand ou Monica Vitti où Marcello Mastroianni.



Bâti sur les vestiges du pavillon d'Amour de la reine Margot, ce bâtiment s'appela l'Hôtel d'Allemagne puis l'Hôtel d'Alsace avant de devenir, simplement, l'Hôtel. Entièrement revisité par Jacques Garcia il offre aujourd'hui 20 chambres somptueuses, toutes différentes.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada